Le regard des autres PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Perrine   
Samedi, 20 Novembre 2010 14:50

La trisomie 21, aussi appelé syndrome de Down, touche un enfant sur 800.Ici nous parlerons du problème de la vie malgré la différence et du regard porté par la société sur les personnes touchées par se mal.

Dans notre société il existe des écoles adaptées pour les personnes atteintes, malheureusement il en existe trop peu. Cependant on remarque une présence d’enfants atteints les écoles dites « normales ».Ceci montre une évolution de la société face au syndrome de Down, avant les personnes atteinte se retrouvaient cachées dans des hôpitaux psychiatriques.

De manière générale les personnes atteintes ne se considèrent pas comme « malades ».D’ailleurs, certains ne supportent pas qu’on les considère ainsi. C’est pour eux simplement une différence génétique qui a des conséquences sur l’organisme, qui fait partie de leur identité. Ainsi ils sont beaucoup à considérer qu’ils pourraient faire plus de choses dans notre société, si elle n’avait pas envers eux se regard condescendant et paternaliste. L’aspiration de nombreuses personnes atteintes de syndrome de Down est d’avoir une vie « normale », avec un travail, un foyer, un enfant … Mais le regard des autres, et la surprotection dont ils sont l’objet limitent leur liberté d’action, comme la sexualité, qui est un sujet tabou. En effet les trisomiques n’ont souvent pas le droit à leur liberté sexuelle, notamment les filles. Certains parlent de leurs difficultés d’avoir des enfants ou d’élever un enfant. Mais il ne faut pas tout mélanger, et prendre pour prétexte la paternité et la maternité pour leur enlever le droit à une vie sexuelle.

Source :

http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/principales_maladies/8576-trisomie-syndrome-down-xavier-bermudez-itw.htm

Mise à jour le Vendredi, 03 Décembre 2010 22:12
 
 
Membres : 22
Contenu : 39
Affiche le nombre de clics des articles : 60925